Le français ou le pouvoir des mots.

Islamophobie. Il y a le mot « phobie » dedans. C’est la peur, c’est bien ça? Nous dit Véronique Genest. Hé bien si l’islamophobie c’est la peur, je pense être comme beaucoup de français islamophobe, ajoute-t-elle devant l’air dubitatif du présentateur et des invités qui n’osent même plus commenter devant tant de bêtise.

Vous savez, c’est tellement facile de manipuler le sens des mots pour dissimuler son vice. Tellement simple. « Je suis islamophome. Pardon? Oh non, j’ai peur. C’est de la phobie. Phobos. Tu comprend? Oui oui j’ai peur des méchants islamistes salafistes et tout ça là ».

Comme disait mon prof de philo, « mais c’est la porte ouverte à toutes fenêtres »! C’est très dangereux ce genre de propose, parce que si cela se trouve demain, on avoir un autre imbécile heureux qui viendra nous dire tout haut et tout fier : « moi je suis homophobe. Hé oui ma foi, j’ai peur des homosexuels. Ils exposent au sans complexe leur amour et ils font de la soupe de langue dans la rue, moi ça me traumatise ». Mais oui bien sûr. HomoPHOBIE. C’est de la phobie. C’est normal d’être homophobe. La plupart des français sont homophobes. On a peur de ces gens, c’est contre nature après tout, n’est-ce pas? C’est donc tout à fait commun d’avoir peur de ce qui n’est pas normal.
Puis le surlendemain, on pourra se revendiquer pédophile sans aucun complexe. La pédophilie. PHILO! C’est aimer! Quel mal y a-t-il à aimer? Les sage-femmes, les enseignants, les pédiatres, ils sont tous pédophiles! Mais bien sûr ils aiment tous les enfants non?
Je pourrai encore continuer longtemps ainsi. C’est si simple. mais un petit peu de bonne foi pour une fois (hé hé le jeu de mots!).

Bon écoutez, le langage est fait pour que les Hommes puissent se comprendre sans ambiguïté. Chaque mot à son sens. On a inventé un outil très ingénieux, qui rassemble tout plein de mots, classés dans l’ordre alphabétique, avec leur explication en générale très claire et concise. Il ne coûte presque rien, et ont peut même y avoir accès sur internet si on est près de ses petits sous. Cet outil, c’est le dictionnaire!

Une bonne fois pour toutes et pour ceux qui sont encore plus têtus que je ne le suis: http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/islamophobie, voilà la définition que donne le Larousse et comme on peut le voir, en aucun cas il ne s’agit de peur concernant l’islamophobie, il s’agit bel et bien de quelque chose de répugnant qui est de l’ordre de la haine, de l’hostilité. -Si l’on veut être encore plus pointilleux, une grande partie des musulmans sont d’origine sémite, alors si l’on est islamopohbe, in fine on est antisémite et cela est condamnable.- Et cela, mes amis c’est de la xénophobie. Et la xénophobie est pénalement répréhensible. Etre islamophobe, raciste ou xénophobe n’est pas une opinion, c’est un DELIT! Voilà, voilà.

Tout ça pour dire oui vous aussi derrière votre écran, s’il vous plaît, chaque mot a sa définition, choisissez bien vos mots et surtout pesez-les! N’oubliez pas la guerre de la virgule ;-).

Sur ce, à tantôt!

La Robe Rouge

Publicités

Une réflexion sur “Le français ou le pouvoir des mots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s