Féministe? Parce qu’il le faut bien.

Je m’étais pourtant promis de ne jamais vous faire partager de musique ici, mais je m’en vois obligée face à la recrudescence du phénomène dont je vais vous parler et qui fait se dresser mes cheveux.
Comme si cela n’était pas déjà assez difficile pour les femmes aujourd’hui, j’ai récemment trouvé une perle sur YouTube.

Liza Monet, une bimbo sortie d’on ne sait où, qui se lance dans la chanson française et qui nous sort ce clip très poétique et très recherché qui est « My Best Plan ». Comme le titre le suggère, vous l’aurez compris, elle fait l’apologie des performances de son amant, de manière disons, déroutante.

Là n’est pas le problème premier, ce qui m’outrage plus que tout ce sont les paroles particulièrement crues et qui occultent totalement les règles de la décence. J’étais déjà très choquée d’entendre toutes ces paroles que l’on peut rencontrer dans les chansons que l’on entend quotidiennement à la radio et que tout le monde fredonne allègrement, mais ici en l’occurrence je le suis d’autant plus car le coup vient d’une femme. Nos mères, nos grand-mères, nos tantes, nos voisines se sont battues pour un certain nombre de droits et les voir ainsi bafoués en l’espace de quatre minutes c’est tout simplement ulcérant.

Outre le texte très profond et le niveau très élevé du français utilisé sur lequel je passerai afin de ne point m’ouvrir les veines avec le stylo à bille qui se trouve juste à côté, cette jeune femme contribue à cautionner tout le discours sexiste et misogyne que l’on entend au quotidien. Un discours très violent puisqu’il y a un passage où elle dit je cite: « Crache sur moi , baise-moi, étouffe-moi », (l’un des passage les plus « light » de la chanson je tiens à préciser, mais pas des moins grave).

Madame, je m’adresserai donc directement à vous: êtes vous seulement consciente de ce que vous dites? Des femmes sont victimes au quotidien de viols, des viols conjugaux aussi dont on oublie de parler trop souvent, où justement la sexualité de ces femmes est réduite à un acte de violence inouï. Croyez-vous que que se faire étouffer et cracher est digne d’un être humain?
Le combat des femmes depuis des siècles et d’être reconnues comme des personnes, ayant les mêmes droits et la même reconnaissance que les hommes, or, tous les jours il y a ce sexisme quotidien, qui réduit les femmes à de simples objets de désir, réduites à une simple fonction reproductrice.
Et cette dévalorisation passe en effet par la chanson, j’ai sélectionné ici pour vous un petit florilège pour vous faire prendre conscience de l’ampleur de la situation et de notre devoir de réagir.
Vous avez d’abord Colonel Reyel qui chante par exemple « Toutes les nuits ». Chanson dans laquelle où il s’adresse à la jeune fille qu’il courtise et il s’adresse à elle en ces termes : « toutes les nuits je pense à toi, toutes les nuits je rêve de nous deux ». Ce monsieur donc croit pouvoir séduire son amie en lui disant que le seul moment où il pense à elle c’est la nuit venue, on se demande pourquoi.
Ensuite vous avez Booba, on monte un petit peu plus sur l’échelle de la vulgarité et de la misogynie, dans la chanson « Pourvu Qu’Elles M’Aiment », on peut entendre la phrase suivante (encore une fois, pour les âmes les plus sensibles, j’ai pris la réplique la plus « light », et donc en voici un extrait « Lâche-moi ton Phone-Tel, j’n’ai pas le temps de parler, mais qu’est-ce-qu’elle est bonne elle ». Je vous laisse reprendre un petit peu votre souffle. C’est bon vous y êtes? Voilà, alors le problème: à force d’entendre tous les jours parler ainsi, les jeunes ont l’impression que c’est normal, et très souvent dans la rue, on affaire à de jeunes gens qui viennent vous aborder de cette façon et qui réagissent de manière très violente lorsque vous les ignorez parce que justement ils ont l’impression qu’il est normal de parler aux femmes ainsi. Bien sûr c’est ce qu’il entendent tous les jours!
Et pour finir (et surtout pour passer sur les très nombreux autres exemples tous plus désappointants les uns que les autres), la palme d’or de la chanson française sexiste, que j’attribue à Orelsan dont le titre n’est autre que « Sale Pute ». On s’accordera à dire que là aussi, c’est très recherché et très intelligent. Bref, pour ce texte c’est simple (et j’ai honte de qualifier cela de « texte »). Il n’y a pas une phrase qui ne soit pas vulgaire et/ou violente. Je vous laisse en juger par vous même.

Nous avions déjà beaucoup à faire avec le problème de l’accès répandu au contenu à caractère pornographique, mais si même le milieu artistique se met à donner une image aussi abjecte de la femme, je ne sais comment on pourra aller dans le bon sens. C’est toute l’éducation qu’il faut reprendre car au jour d’aujourd’hui les jeunes garçons croient que les rapports femmes/hommes et les relations amoureuses se basent sur ce qu’ils voient, leur sexualité est débridée ne respectant plus la personne qu’ils ont en face d’eux. Et même, avant d’en arriver an stade de l’intimité il y a cette façon dont les hommes abordent les femmes. Les femmes sont en effet comme déshumanisées, elles sont perçues comme de simples objets, des objets de désir et rien d’autre. Et cette vision mène à ce que l’on voit au quotidien, cette violence verbale qu’on tait trop souvent et qui pourtant fait partie de la vie de toutes les femmes aujourd’hui. Cette semaine encore j’ai eu droit à la réflexion la plus violente jamais entendue. Je vous épargnerai du contenu très imagé et très intelligent des remarques.

Tout cela pour dire qu’il y en simplement assez de cette société qui au lieu de faire des progrès en terme d’égalité et de respect ne fait que régresser. Parce qu’aujourd’hui il y a une faille énorme dans le Droit des Femmes, dans la façon dont elles sont traitées. Parce qu’aujourd’hui il est intolérable que l’on ne puisse sortir en jupe sans se faire insulter ou sans écoper de remarques plus que dégradantes. Et que vous retrouvez ce genre de comportements même à l’Assemblée Nationale, lieu où théoriquement les gens sont censés y être un petit peu plus intelligents que la moyenne (Cf: le jour où Cécile Duflot a « osé » mettre une robe pour venir à l’Assemblée et que quelques semaines avant elle a été critiquée pour avoir « osé » porter un pantalon). Ce qui est d’ailleurs totalement paradoxal, il y a quelques décennies, les femmes se battaient pour avoir le droit de porter un pantalon, aujourd’hui, lorsque vous portez une jupe, vous êtes une traînée. N’oubliez pas que la journée de la jupe est très bientôt d’ailleurs: 28 novembre, retenez cette date.

Il faut que tous autant que nous sommes, nous rejetions de manière très ferme toutes formes de violence quelle que soit sa forme parce qu’elle contribue à exacerber l’aliénation toujours aussi présente. Et surtout parce qu’il faut que la société cesse de voir les femmes comme une enveloppe avec des courbes, une paire de fesses et une paire de seins.
Et surtout Mesdames, arrêtez de vous dénigrer les unes et les autres, la tâche est déjà assez compliquée comme cela.

A tantôt tout le monde!

La Robe Rouge

Publicités

10 réflexions sur “Féministe? Parce qu’il le faut bien.

  1. Bonsoir, completement en accord avec ton analyse. L’imbrication complète du capitalisme classique avec une forme de capitalisme sexuelle. Tout est bon pour accumuler les « conquetes »,les orgasmes tout en le montrant au plus grand nombres…
    Tout comme en économie l’humain est oublié, relegué… seul compte la performance et le plaisir produit, souvent exagéré dailleur, quand il n’est pas innexistant.
    Ce genre de musique se base sur le principe de buzz pour une seule raison le fric… là je pense que tout le monde est au courant.
    Je pense que ton point de vue va bien au dela du feminisme, c’est de l’humanisme et je dirais même de l’écologie relationelle.
    Seul point ou je ne te rejoinds pas c’est sur Orelsan, je pense que même si sur d’autre titre c’est beaucoup moins …spirituelle, ici dans « sale pute » il essaye d’exprimer la douleur et l’ambivalence des sentiments suite à une rupture.
    Désolé pour la demi centaine de faute en tout genre, je vais mettre cela sur le compte du clavier tactile.
    Merci
    Fabien @FABOOLEON

  2. Tout d’abord je tient à te félicité , car ton article dénonce une vérité , peu être pas LA vérité, mais il permet au moins d’eclairer sur un phénomène de vulgarisation des actes et des parole à caractère sexuelle dans notre quotidien  , et oui on est dans une société qui aime (un peu trop peu être ) parler de sex, cependant je ne crois pas que c’est en explorant les « œuvres » d’artiste comme Liza Monet ancienne stars du porno , qui aujourd’hui ne cherche qu’à se recycler en faisant des chansons sur ce qu’est pour elle le SEX  que tu pourra défendre quelque cause que ce soit , après tout oui les femmes se sont battu pour avoir des droits , il ne s’agit par de le nier , mais si pour elle le plaisir se trouve dans des actes de violence et bien ça ne concerne plus qu’elle même , je ne crois pas que les gens puissent se reconnaître dans ce genre de musique ou d’artiste , ce qui explique probablement le flop qu’elle a connu , ensuite le fait de prendre le monde du rap .. Un milieu qui depuis quelques années ne tend plus qu’à se vulgariser du fait de l’absence de sujet qui n’ai pas déjà été vu revu et re-revu concernant la dénonciation des condition d’existence des rappeurs ce qui été le principe même du rap à ses début , dans ce cas la cela explique facilement que le virage de la vulgarité soit ainsi facilement franchie par des rappeurs qui ne cherche qu’à vendre et faire le BUZZ 
    Et enfin sur le cas d’Orelsan je ne partage pas dutout ton avis , après tout dans cette chanson il ne fait que libéré sa rage d’avoir connu une trahison sentimentale , ce qui nous arrive tous un jour , et cela ne me choque pas , la seule chose qui choque les femmes au jours d’aujourd’hui c’est qui ose traiter son ex de « sale pute » et alors ? Tu n’as jamais insulter personne sous le coup de la colère toi ? Tu pense que dans ce cas la c’est différant du fait que ce soit à une femme qu’il s’adresse ? 
    Et bien moi je pense que le sexisme commence au moment ou on fait une différence entre le traitement des homme et des femmes ,  à vrais dire en se posant les vrais question combien de personne on porter plainte contre un rappeur lorsque il « clasher » un autre rappeur en le traitant par les pires invectives ? Es que l’association des droits des femmes est intervenue ? Pas a ma connaissance , alors oui il y a des problèmes , mais ses problèmes sont bien plus des problèmes d’éducation que de sexisme , d’identité propre à notre classe social , et qui trouve un échos uniquement du fait qu’on veuille bien l’entendre 
    Amicalement P  

  3. Bonsoir messieurs,
    tout d’abord merci de votre réaction. Mais je voulais revenir sur votre point de vu concernant Orelsan, j’entends bien qu’il ait été trahi, trompé et qu’il devait en effet être très fâché, mais il y a d’autres façons d’exprimer sa colère que la vulgarité et la violence extrême « je voudrais que tu tombes enceinte et que tu perdes l’enfant », même à son pire ennemi, même à l’incarnation même du diable on ne le souhaite pas c’est une question de principe. La langue français est l’une des plus riche au monde, et il a fallu qu’il choisisse les termes les plus violents et les plus dégradants qui soient. Je ne valide donc toujours pas cette vidéo et je la trouve hautement condamnable. Sa colère ne justifie rien.

    • Cette violence dans les termes de la chansons s’explique du fait de la nature de la trahison , en effet , quoi de plus violant qu’une rupture amoureuse et si tu pense que cette violence n’est pas justifier c’est que tu n’as jamais aimé une personne au point de vouloir mourir pour elle , et personnellement je trouve ça plus sains de libérer sa haine de cette façon plutôt que de laisser parler ses poings comme pourai le faire certain hommes , et c’est en cela que je ne peux concevoir que cette chanson soit utiliser afin de dénoncé le sexisme , et si il y a des milliers de chansons sur l’amour pourquoi il n’y aurais pas de chanson sur la trahison amoureuse qu’un homme peu ressentir , puisque après tout si à travert cette chanson les hommes peuvent libérer leur colère et bien je suis heureux que orelsan l’ai faite .

  4. dieu que cet article est triste. Je n’aime pas orelsan, et cette chanson est surtout terrible car elle est profondément nulle, mais quand même… Oui je suis une femme qui aime le sexe, qui aime en entendre parler, oui j’aime bien un peu de violence dés fois (entre adultes consentants bien sur), j’aime bien quand on me dit que l’on a rêvé de moi… Rapprocher le sexe torride dont parle lisa monet entre deux adultes et le viol? tellement réducteur, tellement choquant aussi. Je suis une femme qui réfléchit, qui lit, qui aime être apprécié pour son esprit mais j’ai aussi des desir et j’aime être désirée. arrêtez de vouloir toujours sortir la femme du monde du désir et du sexe, c’est en faisant ça que vous la stigmatisée sans arrêt. Non une fille qui aime le sexe et qui le dit n’est pas une pute. Et puis arretez d’écouter de la merde aussi…

  5. I’ll right away grab your rss as I can not to find your e-mail subscription link or e-newsletter service. Do you have any? Please permit me recognize in order that I may just subscribe. Thanks.

  6. Nice post. I was checking continuously this blog and I’m impressed! Very helpful information particularly the last part 🙂 I care for such info a lot. I was looking for this particular info for a very long time. Thank you and best of luck.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s