Lettre aux Nantis.

Chers Nantis,

c’est un fait, vous contrôlez le monde. Vous avez l’argent et le pouvoir. Prétendue démocratie à laquelle vous nous faites croire, non chers nantis, nous n’y croyons pas.
Oui, depuis des siècles vous nous imposez des règles de vie complètement dénuées de sens. Evidemment vous êtes la classe dominante, nous nous devons de vivre selon vos moeurs et selon vos coutumes et de ce fait nous devons rythmer nos vies selon ce cadre social que vous nous imposez. A l’école déjà et de manière tacite il nous était inculqué qu’il n’y avait qu’un certain type d’activités socialement valorisées: c’est pourquoi très tôt on nous emmenait dans des musées pour nous faire comprendre qu’il n’y a que la peinture classique qui soit belle…  Pourquoi? Pourquoi choisir de nous enseigner Le Lac des Cignes de Tchaïkovsky au lieu d’un morceau de Barbara, de Jean Ferrat ou même de Lady Gaga? Sont-ils plus méprisables? Mais oui, bien sûr, suis-je bête, c’est pour conforter un peu plus vos rejetons dans la culture qu’ils ont déjà reçue depuis leur naissance.

Je me suis toujours posé la question et je me la pose toujours: avez-vous ne serait-ce qu’un semblant de morale? Vous délocalisez sans scrupule retirant le travail à ceux qui n’ont à vendre que leur force de travail, en faisant cela c’est leur pain que vous leur ôtez. Vous avez le droit de polluer à votre guise, évidemment, pas là où vous habitez, vous prenez soin d’aller là où vous et vos proches n’habiterez jamais. Avec vos lois de marché, votre concurrence pure et parfaite et votre abjecte libéralisme, vous nous avez réduits nous aussi à de vulgaires facteurs de production, parfaitement mobiles et flexibles. Combien de familles avez vous séparé parce que l’un des parents ou des enfants doit s’en aller ailleurs pour travailler. Oui, vous savez le travail, vous dites que c’est la santé car vous votre travail ne consiste qu’à prendre rendez-vous avez le banquier pour voir ou en sont les comptes. Vous ne connaissez rien d’autre que la rente et les dividendes et vous vous permettez de juger les individus tantôt en dénonçant ceux qui selon vous ne travaillent pas assez avec 35 heures par semaine et les chômeurs qui pour vous sont comment déjà… ah oui des assistés, des tire-au-flanc. Et vous vous êtes quoi alors? Des gens qui ont tellement de mérite d’avoir réussi qu’on ne peut plus rien leur dire c’est cela? Mais vous êtes les véritables assistés.

Souvent, pour ne pas dire dans la plupart des cas, vous vous dites patriotes, vous aimez votre pays,alors vous votez à droite pour un pays fort, pour le maintien des traditions et de la culture originelle et pour que ce pays ne soit pas déficitaire. Mais vous savez, le but ultime d’une économie n’est pas de faire du bénéfice et de dégager de l’excédent, c’est comme une famille dont il faut prendre soin, vous ne pouvez pas faire laisser ses membres dans la précarité sous prétexte qu’il faut que les comptes soient au moins à zéro. Mais cela vous est égal, vous ne vous préoccupez de rien d’autre que de votre course au capital, votre course à la richesse, votre au toujours plus. Et vous nous imposez nous aussi de vivre ainsi. Les médias, vos meilleurs alliés, nous répètent à longueur de journée qu’il n’y a pas assez de croissance, pas assez de création de richesse, oui il faut toujours plus. Mais à quoi bon? A quoi bon si le développement humain ne suit pas derrière, si cette richesse n’appartient qu’aux puissants et qu’elle si injustement partagée? Croyez vous qu’il est normal qu’une firme, autrement dit une très grosse entreprise qui appartient à un actionnaire majoritaire, et qui détient donc la majorité du capital de l’entreprise, soit plus riche qu’un pays comme la Mauritanie par exemple. Un seul homme, plus riche qu’un pays. Un seul homme qui détient à lui seul une somme indécemment élevée alors que qu’une nation entière doit se partager plus ou moins également cette même somme. Je vous le redemande, est-ce seulement normal?
Tout comme vous avez aussi contribué à créé des consommation là où il ne devrait y en avoir, des hommes et surtout des femmes, sont devenus objets, sont devenus des articles financiers.

Vous avez créé des organisations supranationales pour faire mine de vous inquiéter du développement des pays du Sud, sauf que ce vous ne dites pas c’est que ces organisation ne servent en réalité qu’à paupériser toujours plus ces pays et les maintenir sous votre domination. La colonisation ancienne est bien trop voyante pardi. Alors que dominer économiquement et asservir les pays avec des lois économiques ou encore des taux d’intérêt exorbitants, d’une part vous conforte vous, mais ne contribue en rien à l’épanouissement de ces pays et surtout de leurs habitants et d’autre part n’est rien d’autre qu’un néocolonialisme, que vous faites en sorte que ne nous voyons pas, et qui en fait, est encore plus violent et malsain que son ancêtre, le colonialisme.

Je pourrais encore longtemps souligner toute l’ampleur de votre perfidie et de votre cupidité, mais je voulais simplement souligner que vous devez être inquiétés et que vous devriez éviter de dormir sur vos lauriers, votre système a des limites que vous avez pourtant vues à plusieurs reprises et même si vous arrivez à vous en sortir et faire payer au peuple les conséquences de votre monstre économique qui répond au doux nom de capitalisme, ce système tôt au tard éclatera c’est une chose, mais surtout beaucoup, plus que vous ne le croyez, sont conscients de la res publica, de la chose publique et se la réapproprieront.

Vous, les bourgeois, les fortunés, les privilégiés, les prospères, vous êtes la gangrène, vous êtes le cancer du monde.

LRR

Je ne vous salue pas.

La Robe Rouge (et tous ceux que vous asservissez).

Publicités

6 réflexions sur “Lettre aux Nantis.

  1. Lorsque le patronat nomme charges sociales ce qui n’est que cotisations…il y a dérive
    Lorsque le patronat nomme charges salariales ce qui n’est qu’une rétribution pour un travail effectué …il y a dérive
    On le pressent bien, ce qui serait heureux pour certain ne serait-ce pas le retour à une forme d’esclavage ?

    • C’est exactement ça! Mon prof de SES en terminale nous le disait exactement ce que vous dites pour les « charges » patronales et salariales. Même dans le vocabulaire il y a de l’hypocrisie, c’est simplement aberrant. Les sacro-saints patrons…

  2. Que de stigmatisation je trouve dans ce post,
    J’en ai marre d’être critiqué de capitaliste de droite tout ça car j’ai choisi d’être patron et oui pour qu’il y ait des employées il faut d’abord l’entrepreneur qui se risque au facile métier de patron!
    Il est vrai que l’on peut se rejoindre sur l’idée de nantis en désignant les privilégiés qui n’ont pas dû se battre pour obtenir leur place, mais hué une classe supérieur financièrement, seulement pour son capital élevé est trop facile à mon sens.

    Vous devriez suivre l’actualité eco-entrepreneurial et essayé de vous mettre de l’autre côté de la barrière (car oui il y en a une c’est certainement il y en aura tjrs, mais ce n’est pas un mal pour autant) pour comprendre la réflexion que l’on peut avoir lorsque l’on se trouve à cette place.

    Exemple: Patrick Robin rédacteur au huffington post.

    Amicalement (bien que n’étant pas de la même opinion 😉

    Ps: je ne critique personnes si ce n’est la forme de ce texte dont le fond, j’en suis sûre se voulait louable.

    • Je crois qu’il y a un malentendu, je ne parle pas des entrepreneurs comme vous. Ce sont des grands patrons qui influent sur absolument tout, qui détiennent parfois plus de capital qu’un seul pays, des gens comme les 40 pingouins de notre bourse.

      Amitiés,
      La Robe Rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s