« On nous prend pour des quiches. »

Un jeune homme se promène dans la rue. Un pot de fleur tombe juste à côté de lui. Chanceux. Probablement le lendemain, le jeune homme se promène à nouveau dans la même rue, un deuxième pot tombe et se casse à nouveau juste à côté. Très chanceux. Le surlendemain, c’est une jeune fille qui tombe directement dans les bras du jeune homme.

Vous l’aurez sans doute reconnue, c’est la pub que l’on voit passer en ce moment à la télévision pour une Peugeot me semble-t-il, (pardonnez mon ignorance en terme de marché automobile). Une publicité que tout le monde regarde de la façon la plus naturelle du monde mais qui n’a pas manqué de faire dresser les cheveux sur la tête de la réactionnaire que je suis. (Oui je sais que c’est ce que vous pensez de moi, mais ce n’est pas grave, je finirais probablement avec une centaine de chats…)

Sexisme

Alors voilà, encore une fois, on cultive le concept de femme objet. Si j’en crois la logique de cette publicité, obtenir une nouvelle voiture à ce prix là c’est comparable à avoir la chance qu’une femme nous tombe du ciel, tel on trouverait un billet de 50€ par terre.

Malheureusement, plus les années passent et plus la publicité devient sexiste et misogyne. Un sexisme glamour, du porno chic. Pourtant, ce qui est dangereux avec la publicité c’est que ce sont des images banalisées. Vous êtes au fond de votre fauteuil et vous avalez ces dizaines et dizaines de publicités toutes plus rétrogrades les unes que les autres. Sauf que vous, devant votre téléviseur dix-neuf pouces, écran LED dernier cri acheté en soldes chez Darty (non sur la tête de ma mère je n’ai pas été payée), vous êtes dans un état semi-conscient qui fait que vous ne faites même plus attention à ces horreurs publicitaires. La femme est un objet. On la consomme.

« Oh voyons, on n’a pas besoin d’être féministe aujourd’hui », disait Carla Bruni Sarkozy. Ah bon…

Sans même parler des écarts de salaire, du nombre de femmes violées chaque année en France (75 000…), du nombre de centres IVG ayant fermé ces dix dernières (voyez comme la droite est garante des droits des femmes) ou encore la proportion incroyable de femmes vivant en dessous du seuil de pauvreté, j’aimerai rappeler que quand même la liberté d’expression s’arrête là où commence celle d’autrui et en particulier les publicitaires se doivent de respecter la Résolution 1751 du Conseil d’Europe datant de l’année 2010 et qui entérine le fait de combattre les stéréotypes sexistes dans les médias. Ce dont on est bien loin puisque la publicité et les médias en général véhiculent de manière subtile ces clichés qu’ils posent comme le modèle de la société et où l’égalité des sexes est très loin d’être une réalité.

Voici pour preuve quelques exemples, une liste bien loin d’être exhaustive, sinon ce billet ferait certainement plusieurs kilomètres. Un petit top 5 des pub sexistes.

1- Pouvait-on imaginer quelqu’un d’autre qu’une jolie petite madame en train de passer l’aspirateur dans son salon parfaitement bien entretenu? Evidemment pas selon Rowenta.

2- Le stéréotype de la femme vénale, rendue hystérique parce qu’elle a eu sa paire de chaussures ou son nouveau jean slim effet rehausseur de fesses… On n’aurait pas idée de faire une publicité d’un homme tellement heureux d’avoir eu son PES 2013, les cruches ce sont les femmes pardi!

Sexisme.

3- Le superbe nouveau conte de fées que nous propose Cif, c’est la jeune fille condamnée à récurer la salle de bain, très original et très recherché en effet.

4- Comme d’habitude quand il s’agit de faire la promotion d’un produit ménager, d’un balai ou d’un nouvel appareil éléctro-ménager on fait appel sans réfléchir à… un vagin sur pattes, seul détenteur de la faculté de tout mettre en ordre. Femme et éponge c’est indéniablement incompatible. Le ménage c’est tellement sexy!

5- Entre la publicité où les femmes sont représentées comme des hyènes qui passent leur journées à ricaner entre copines ou cette vaste campagne avec des animaux représentés dans des corps féminins et dans des pauses plus que suggestives, Orangina remporte sans doute la palme de l’atteinte à la dignité de la femme. Sexisme

Alors j’en appelle à vous Madame La Ministre des Droits de la Femme. Madame Najat Vallaud Blekacem, la situation est tout simplement déplorable. L’image de la femme est souillée au quotidien par des images présentées comme la norme, images qui sont intégrées comme telles par les enfants, des hommes en devenir qui vont ensuite traiter les femmes comme on leur montré. Les publicitaires ne respectent pas leur engagement au titre de cette résolution qu’ils sont censés respecter, or nous pouvons constater qu’ils laissent passer des contenus outranciers et rétrogrades. Il faut de toute urgence mettre en oeuvre un véritable lobby pour que la régulation de ces contenus soit exigeante, rigoureuse et absolument scrupuleuse. Il est simplement intolérable que de telles images ne soient pas condamnées. On ne plaisante pas avec ce genre de choses, nos mères et nos grand mères se sont battues pour avoir le peu de droits que nous avons aujourd’hui, elles sont descendues dans la rue, ont brûlé leurs soutiens-gorge, alors ce n’est pas pour qu’aujourd’hui ces droits et cette dignité soient bafoués d’un cou de publicité.

Quand à vous madame Bruni Sarkozy, j’aimerais bien savoir à quel titre vous décrétez que l’on n’a pas besoin d’être féministe, regardez un peu mieux autour de vous.

La Robe Rouge

A tantôt.

La Robe Rouge.

Publicités

7 réflexions sur “« On nous prend pour des quiches. »

  1. ca me fait penser à un sketch de Bosso (oui je ramène tout à l’humour ou la chanson je sais)! Le sketch sur rocco cifredi, ou il raconte que maintenant on voit des femmes nues pour une publicité pour du dentifrice ou pour un médicament! Enfin partout quoi! Puis il critique aussi le fait que le porno on en voit partout « même ma grand mère connait rocco sifredi » dit-il! Le problème est que maintenant même les minots de 10ans ils regardent ce genre de « cinéma », donc ça ne peut pas aller en s’améliorant! enfin oui, il suffit de se battre pour que ça aille mieux!
    Pour finir, une autre pub qui m’avait assez surprit et choqué!

    http://www.google.com/imgres?um=1&hl=fr&sa=N&tbo=d&rlz=1C1CHFX_frFR483FR483&biw=1366&bih=667&tbm=isch&tbnid=Ov-n6pNr223UEM:&imgrefurl=http://blog.plafonddeverre.fr/post/M%25C3%25A8re-No%25C3%25ABl&docid=GyJMN0zZV1dNmM&imgurl=http://blog.plafonddeverre.fr/public/.Noel_galeries_lafayette_m.jpg&w=376&h=448&ei=KN75UP6PJKqN4ASP0YDQAQ&zoom=1&iact=rc&dur=613&sig=115677690461678458802&page=3&tbnh=137&tbnw=115&start=57&ndsp=36&ved=1t:429,r:88,s:0,i:353&tx=51&ty=77

  2. Bonjour, Il faut bien comprendre que la publicité cible des segments de marché. Un segment peut être sexué (femme ou homme) et est donc caractérisé par des comportements différents. On dira ce qu’on voudra, mais une femme et un homme auront des comportements différents (rapport à l’ADN et aux cocktails hormonaux différents). Donc ces segments ciblent au mieux. Si une pub fait apparaître une femme faisant le ménage, elle cible bien évidemment la ménagère qui se reconnaît dans ce cliché, et non la femme moderne non adepte du ménage. Il ne faut donc pas être réactionnaire au risque d’être constamment aigri par notre monde. Les choses évolueront d’elle-même mais pas instantanément.

  3. Gérald : Si vous aviez correctement suivi vos cours de biologie au college/lycée, vous sauriez que l’ADN des hommes et des femmes n’est pas différent a cause de leur sexe. Chaque etre humain sur terre a un ADN différent de tous les autres, c’est pour ca que nous sommes tous uniques (meme les vrais jumeaux ont des ADNs différents), cet argument « biologique » n’a donc pas de sens, puisqu’il est faux.

    De plus, vous parlez de cibler une population, mais pourquoi toujours cibler les femmes lorsqu’il s’agit de ménage ? Les hommes ne font jamais le ménage sans doute ?

    Ensuite, quelle catégorie de population cible-t-on lorsque on utilise une femme nue (ou quasiment) pour vendre au choix : un parfum, une montre, une voiture, etc etc…

    Arretez d’essayer de chercher des excuses au sexisme, et aidé ceux et celles qui luttent a en venir a bout, ca nous simplifiera la vie a tous.

    ps : Les choses n’évolueront pas d’elles meme. Comme le dit si bien l’expression « on attend pas que les choses s’arrangent, on les arrangent ».

  4. Je propose de supprimer les pubs. C’est la solution la plus efficace !
    Pas de pubs =
    – pas de sexisme
    – pas d’images, phrases, ou sons parasite dans nos têtes (on connait bien mieux les slogans des pubs que les fables de LaFontaine)
    – pas d’énergie dépensée pour rien (le nombre de personne qui les créent, le nombre de panneaux d’affichage, l’énergie pour les créer et les maintenir …)
    – pas d’incitation à l’achat impulsif et inutile (qui est nuisible à notre planète et aux personnes qui ne savent pas s’arrêter)
    – pas de perte de temps
    – pas de pollution visuelle ou auditive qui nous fatigue toute la journée
    – et puis pour les fans de conspiration : pas de manipulation des mentalités

    Et qu’on ne dise pas que ce n’est pas possible ou que ça créerait de la perte. La légère perte dû à la baisse des ventes serait compensée par l’argent qu’on ne dépense pas pour les pubs. Et si la différence est trop grande c’est qu’on fait des produits inutiles ou de mauvaises qualités. De toutes façon on crée beaucoup plus de produit qu’il n’en faut, il faut changer ça !

  5. Sexisme : Le sexisme désigne une attitude de discrimination basée sur le sexe.
    Ce qui signifie que l’on opère une différence entre les hommes et les femmes ( que qui est vrai sur beaucoup de points je te l’accorde) mais pas sur les méthodes de vente:
    – le magasin parisien Abercrombie n’embauchent que des « hommes mannequins » qui servent les femmes torses-nus
    – un célèbre site de rencontre (adopte un mec) qui prône « l’homme objet » la femme mets les hommes qui lui « conviennent » dans leur chariot tel un paquet de chips,

    Pub homme à poil pour vendre: http://www.casafree.com/modules/xcgal/albums/userpics/24295/lacoste_pour_homme.jpg

    Homme associé au ménage:

    Adopte un mec, ou adopte un paquet de chips:

    Est-ce dramatique ? Je ne pense pas, ceux à qui cela ne convient pas ne sont pas obligés de participer.

    A l’inverse quelque chose qui me parait bien plus grave est la différence qui est faite entre les parents en ce qui concerne garde de leur enfant lors d’un divorce: pourquoi la mère a t-elle systématiquement la garde ? (A moins incapacité de sa part) Pourquoi considère t-on encore aujourd’hui que le père est moins apte que la mère à s’occuper d’un enfant alors que nous sommes censés tendre vers l’égalité pour tous ?

    Oui il y a du sexisme mais il est présent dans les 2 sens et si tu veux une réelle appréciation de la situation regarde plus autour de toi parce que là, tout ce que tu fais c’est pointer les femmes comme des victimes et les hommes comme des bourreaux ce qui est largement à nuancer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s